Printemps du livre 2013 http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr [espèces d'espaces] Mon, 15 Apr 2013 13:43:33 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=3.5.1 De si noirs espaces http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/de-si-noirs-espaces/ http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/de-si-noirs-espaces/#comments Mon, 15 Apr 2013 09:16:37 +0000 Printemps du livre http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/?p=2395 ImpursRENCONTRE LECTURE avec David Vann

Né en Alaska, passionné de navigation à voile, David Vann vit aujourd’hui en Californie. Il a reçu le Prix Médicis étranger 2010 pour Sukkwan Island (Gallmeister, 2010) qui racontait le séjour cauchemardesque d’un homme et de son jeune fils sur une île sauvage. Chez l’écrivain américain, les huis clos familiaux, les obsessions et les dérives s’inscrivent dans de grands espaces arides, qui ne sauvent l’homme de rien. Il publie également chez le même éditeur Impurs (2013), où la fournaise californienne et une vieille demeure familiale servent de cadre à la descente aux enfers d’un jeune homme écrasé d’ennui et de désir. En partenariat avec Les Assises Internationales du Roman.

Mardi 28 mai – 18 h 30
Bibliothèque Centre-ville

]]>
http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/de-si-noirs-espaces/feed/ 0
Nature et Architecture http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/nature-et-architecture/ http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/nature-et-architecture/#comments Mon, 15 Apr 2013 08:08:20 +0000 Printemps du livre http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/?p=2384 La Cité durableCONFÉRENCE –PROJECTION

Dans La Cité durable (2003, 52 min, Mosaïque Films), Jean Vercoutère propose un état des lieux de l’architecture écologique en Europe, à l’heure où urbanisation intense et crise des ressources naturelles imposent de construire autrement.
Projection suivie d’un débat animé par Steve Le Briquir, animateur naturaliste à la Ligue de Protection des Oiseaux Isère. Dans le cadre du cycle Réconcilier l’homme et la nature, organisé en partenariat avec la LPO Isère.

Samedi 27 avril – 16 h
Bibliothèque Kateb-Yacine Grand Place

La Cité Durable par vodeo

]]>
http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/nature-et-architecture/feed/ 0
Dernière minute ! http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/derniere-minute/ http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/derniere-minute/#comments Thu, 11 Apr 2013 18:13:24 +0000 Printemps du livre http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/?p=2531 La rencontre avec
Marco Lodoli

Vendredi 12 avril – 18h30
Bibliothèque Municipale Internationale
Rencontre en italien

EST ANNULÉE

]]>
http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/derniere-minute/feed/ 0
Grenoble, métropole en herbe ? http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/grenoble-metropole-en-herbe/ http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/grenoble-metropole-en-herbe/#comments Sun, 07 Apr 2013 14:56:17 +0000 Printemps du livre http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/?p=2380 Le pouvoir des territoiresDébat avec Martin Vanier

Géographe, professeurà l’Institut de Géographie Alpine, Martin Vanier a publié plusieurs essais dont Le Pouvoir des territoires : essai sur l’interterritorialité (Anthropos, 2008). Il y analyse les défis posés aux politiques par l’hyper-mobilité, les réseaux et la pluralité d’espaces de vie où s’inscrivent désormais les individus. Alors que la construction métropolitaine de Grenoble est en cours, le regard aiguisé du scientifique viendra en éclairer les enjeux, les tensions (centre/périphéries/massifs), les scénarios plausibles.

Mardi 9 avril – 18 h 30
Bibliothèque d’étude et d’information

]]>
http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/grenoble-metropole-en-herbe/feed/ 0
Les bibliothèques n’attendent pas le printemps… http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/les-bibliotheques-nattendent-pas-le-printemps/ http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/les-bibliotheques-nattendent-pas-le-printemps/#comments Mon, 11 Mar 2013 14:35:29 +0000 Printemps du livre http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/?p=1922 Les bibliothèques n’attendent pas le printemps pour vous inviter à la 11e édition du festival. En mars, elles vous proposent une rencontre littéraire, des lectures, des ateliers et des expositions en lien avec la thématique du Printemps du livre 2013.
Il n’y a pas l’espace d’un doute : on vous attend !

]]>
http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/les-bibliotheques-nattendent-pas-le-printemps/feed/ 0
Rencontre avec Michaël Ferrier et Antoine Choplin http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/rencontre-avec-michael-ferrier-et-antoine-choplin/ http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/rencontre-avec-michael-ferrier-et-antoine-choplin/#comments Mon, 11 Mar 2013 14:30:53 +0000 Printemps du livre http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/?p=1923 Antoine Choplin

Michaël Ferrier © Hélie Gallimard

© Helie Gallimard

Mardi 26 mars à 18h30
Bibliothèque Centre ville

Double rencontre avec
Michaël Ferrier et Antoine Choplin
autour de leurs deux livres :
Fukushima, récit d’un désastre Gallimard, 2012
La nuit tombée
La Fosse aux ours, 2012

 

 

Fukushima, Tchernobyl …
Deux hommes, deux expériences,
un récit et un roman

Deux textes de facture différente où chaque auteur à sa façon réaffirme la suprématie des mots sur l’horreur et la destruction, ainsi que la part irréductible d’humanité que  révèle la barbarie. Dans le roman d’Antoine Choplin, un homme traverse en moto un lieu dévasté qui, s’il n’est jamais nommé, nous fait irrésistiblement penser à l’Ukraine d’après la catastrophe nucléaire. Il y rencontre des amis survivants, dernières lueurs d’humanité dans cette zone de demi-vie, cet enfer d’où les rescapés du désastre de Fukushima, de la même manière,  “essaient de remonter à tâtons vers la surface.” Michaêl Ferrier, présent au Japon en mars 2011, dans Fukushima, récit d’un désastre nous livre son témoignage du tremblement de terre et son admiration profonde pour ce peuple condamné à subsister dans les zones contaminées. Dans La nuit tombée d’Antoine Choplin l’émotion contenue affleure derrière les mots empreints de pudeur: Michael Ferrier quant à lui, a voulu penser l’événement et l’inclure dans une réflexion à la fois poétique et philosophique sur l’état de notre monde.
Les deux écrivains devaient se rencontrer : ils écrivent pour ne pas laisser retomber le silence, pour ne pas laisser l’humanité s’enliser dans l’oubli.

 

]]>
http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/rencontre-avec-michael-ferrier-et-antoine-choplin/feed/ 0
Petit déjeuner littéraire / Bibliothèque Le Verbe être http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/petit-dejeuner-litteraire-bibliotheque-le-verbe-etre/ http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/petit-dejeuner-litteraire-bibliotheque-le-verbe-etre/#comments Mon, 11 Mar 2013 14:15:49 +0000 Printemps du livre http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/?p=2282 Bibliothèque Le verbe être

Samedi 16 mars à 10h
Petit déjeuner littéraire

Présentation des auteurs invités au Printemps du livre 2013

Bibliothèque Le Verbe Être
8 Chemin Pont Prouiller
38700 La Tronche

Accès : bus 16 (arrêt Grande Tronche) ou 31 (arrêt Musée Hebert) — Tram ligne B : arrêt La Tronche Hôpital.

Tél : 04–76-03–27-74
Site web

 

]]>
http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/petit-dejeuner-litteraire-bibliotheque-le-verbe-etre/feed/ 0
Bib’lisent-Lectures http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/biblisent-lectures/ http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/biblisent-lectures/#comments Thu, 07 Mar 2013 14:45:21 +0000 Printemps du livre http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/?p=1951 Cette année les Bib’lisent explorent l’espace – ou plutôt les espaces, quotidiens ou fictifs, grands ou intimes… Ce groupe de bibliothécaires partagera ses coups de cœur pour les auteurs invités au Printemps du livre 2013 en lisant des extraits d’ouvrages adultes et jeunesse.

Jeudi 7 mars à 14hBibliothèque Arlequin – ouvert à tous
Mardi 12 mars à 14h30Café Nicodème, 4 place Claveyson — ouvert à tous
Mercredi 20 mars à 14h30La Boussole, 20 bis, rue Charrel — ouvert à tous
Mardi 26 mars à 15hRésidence Notre-Dame, 8 rue Pierre Duclot — ouvert à tous

]]>
http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/biblisent-lectures/feed/ 0
Angélique Villeneuve http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/angelique-villeneuve/ http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/angelique-villeneuve/#comments Thu, 07 Mar 2013 11:24:54 +0000 Printemps du livre http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/?p=2198

Angélique Villeneuve

Angélique Villeneuve publie en 2010 aux éditions Phébus, Grand Paradis, roman trouble où, grâce à une vieille photo, une femme part sur les traces de son aïeule, soignée pour hystérie à la Salpêtrière. C’est à nouveau une histoire indicible que déplie à mots retenus Un territoire (Phébus, 2012) . Celle d’une femme « vidée des autres », sans nom ni prénom, qui vit recluse dans un cagibi. Elle n’en sort que pour nourrir deux enfants devenus adultes, qui la martyrisent. Elle trouve pourtant sa dignité dans le presque rien, dans l’ordonnancement quotidien du territoire. Un jour, le tissu serré de l’amnésie en vient à se déchirer et laisse peu à peu filtrer des lueurs du passé.

Extrait de Un territoire :

Elle repense souvent à l’enfance, quand le Père, la Mère et la Sœur étaient là, partageant le même territoire, détachés d’elle et liés tout à la fois par les événements, par l’espace et la nourriture. L’air qu’ils respiraient. Les objets qu’ils connaissaient tous et touchaient sans y penser, les uns après les autres, y abandonnant les traces invisibles de doigts qui venaient là se mêler. Elle se souvient des choses, elle est la seule, devine que c’est important de ne pas oublier. En tout cas pas tout.
Autrefois par exemple, quand sa chambre était encore à l’étage, elle possédait un couvre-lit, rien qu’à elle, reçu à Noël avant qu’elle ait dix ans. Bleu avec, courant tout autour, une bordure de dentelle.
Elle l’adorait.
Chaque matin, elle le remontait sur l’oreiller puis le lissait par-dessus les draps, par-dessus la couverture, parfois y jetant les deux bras, comme l’embrassant sur toute sa largeur bleu pâle, comme nageant.
C’était beau. C’était très beau, elle se disait.
Son couvre-lit était un lac, gonflée d’une eau pétrifiée. Elle restait debout à côté, longtemps, un sourire aux lèves. Son couvre-lit voulait dire son silence, celui qui, de temps en temps, clapotait dans sa tête. Ses mains alors ne servaient plus, disparaissaient dans la contemplation. Son corps en entier. Elle tournait le dos au reste de la pièce et faisait face à la fenêtre par laquelle, à l’époque, on apercevait encore le grand cerisier, plein de feuilles et de légers mouvements d’oiseaux.
Derrière elle, à un mètre ou à peine davantage, le lit de la Sœur.

Un territoire, p.19

 

RENCONTRES

Dimanche 14 avril – 10h30
Petit Angle
Dimanche 14 avril – 14h
Petit Angle
Dimanche 14 avril – 16h
Maison de l’International

SIGNATURE

Dédi­caces des auteurs ven­dredi,
samedi ou dimanche
sous le cha­pi­teau du Jar­din de ville

BIBLIOGRAPHIE

Un territoire, Phébus, 2012

A la recherche du paon perdu,
Les Grandes personnes, 2011

Grand Paradis, Phébus, 2010

Ne plus y penser, Panama, 2005

Âge mental, Denoël, 2001

]]>
http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/angelique-villeneuve/feed/ 0
Jean Viard http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/jean-viard/ http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/jean-viard/#comments Thu, 07 Mar 2013 11:22:24 +0000 Printemps du livre http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/?p=2194

Jean Viard

Sociologue et directeur de recherche CNRS au CEVIPOF (Sciences Po), Jean Viard a publié de nombreux essais sur les temps sociaux et les loisirs, les mobilités et l’aménagement du territoire, ainsi que sur les questions agricoles. Dans Nouveau portrait de la France : La société des modes de vie (L’Aube, 2012), il dresse une carte inattendue et vivante de la France, où des modes de vie nouveaux façonnent les rapports à l’espace, où le non-travail grignote la vie sociale. Il s’intéresse aux rapprochements à l’œuvre entre l’urbain et le rural, aux manières nouvelles d’habiter les villes à l’heure de la métropolisation et des « villes nuages », à nos existences poly-spatiales.

Extrait de Nouveau portrait de la France :
La société des modes de vie

Si le travail, a dû partager la production de la société avec les temps autonomes des individus, il a dû aussi partager – et ce très largement -, l’espace et ses usages. Le territoire du labeur de la terre a perdu 7 millions d’hectares en France depuis 1960, conquis par les multiples usages nouveaux qui ont structuré nos sociétés. Car l’expansion de nos vies a correspondu à une expansion de nos déplacements durant chaque journée, ou au fil de l’année et de la vie. Cette expansion des déplacements est tout aussi vraie, sinon plus encore, pour la production et la vente de biens culturels. C’est ce qu’il nous fait maintenant étudier pour ensuite proposer de nouvelles catégories de lecture de cette société littéralement « mise en mobilité » par de nouvelles temporalités.
Et ne croyons pas que nous soyons devenus nomades. Nous avons incontestablement cessé d’être sédentaires. Mais nous avons toujours des lieux, des « chez nous », des territoires, des tombes… On pourrait même dire que plus nous sommes connectés en tous temps et en tous lieux, partout autour de la planète, plus s’expriment des revendications identitaires localisées. Et par là-même, se demander si la mise en mobilité des hommes ne renvoie pas à des accentuations de la mise en scène identitaire des lieux et si, dans ce changement, la production archétypique des lieux que le tourisme produit n’est pas une sorte de préalable à l’entrée d’une société dans l’humanité mobile qui désormais nous rapproche sans forcément nous rassembler. Nous y reviendrons.

Nouveau portrait de la France : La société des modes de vie, p.59–60

 

RENCONTRES

Vendredi 12 avril – 14h30
Salle Juliet Berto
Vendredi 12 avril – 16h
Salle Juliet Berto

SIGNATURE

Dédi­caces des auteurs ven­dredi,
samedi ou dimanche
sous le cha­pi­teau du Jar­din de ville

BIBLIOGRAPHIE SÉLECTIVE

Penser la nature : Tiers espace entre ville et campagne, L’Aube, 2012

Nouveau portrait de la France :
La société des modes de vie
,
L’Aube, 2012

Fragments d’identité française,
L’Aube, 2010

Lettre aux paysans et aux autres
sur un monde durable
, L’Aube, 2010

Éloge de la mobilité :
essai sur le capital temps libre
et la valeur travail
, L’Aube, 2008

]]>
http://printempsdulivre2013.bm-grenoble.fr/jean-viard/feed/ 1