Nicolas Bianco-Levrin

Mardi 5 mars 2013
Par Printemps du livre Bookmark and Share

Nicolas Bianco-Levrin

Auteur-illustrateur et scé­nar­iste, Nicolas Bianco-Levrin a pub­lié une ving­taine d’albums. Son pre­mier livre Simon sans nuit (Grandir, 2002), lui a valu le prix Graphique Octogone. En 2006, il crée Kroak l’Inuit dans Le Trou (Grandir), début d’une série d’albums qui se pour­suit avec Kroak (Atelier du Poisson sol­u­ble, 2011). L’Inuit soli­taire y est tou­jours aux prises avec les ani­maux, créa­tures et objets qui peu­plent sa ban­quise. Le dessin en noir et blanc sur fond mono­chrome sert avec sobriété un univers de glace où la fan­taisie frôle sou­vent l’absurde. L’auteur a écrit et réal­isé avec Julie Rembauville deux court-métrages met­tant en scène les aven­tures de Kroak.

Extrait de Kroak :

à venir

 

RENCONTRES

Dimanche 14 avril – 16h
Bibliothèque Jardin de ville

SIGNATURE

Dédi­caces des auteurs ven­dredi,
samedi ou dimanche
sous le cha­pi­teau du Jar­din de ville

BIBLIOGRAPHIE SÉLECTIVE

Kroak,
Atelier du pois­son sol­u­ble, 2011

Robin des bois, Quiquandquoi, 2006, libre­ment inspiré de l’opéra-danse d’Evelyne Castellino et Nathalie Jaggi
25 février, Grandir, 2006

Un mam­mouth dans le noir,
Grandir, 2006

La Rue et le machino,
Grandir, col­lec­tion Nuage, 2005

[haut de page]

Print This Post Print This Post

2 commentaires sur “Nicolas Bianco-Levrin”

  1. élèves de 6ème

    Des élèves de 6ème ont décou­vert l’album Kroak et ren­con­tré son auteur.
    Quelques impressions.

    J’ai bien aimé le principe d’une ren­con­tre avec un auteur. Cela nous a per­mis de décou­vrir un style de livre, celui d’un album.
    Hugo

    J’ai décou­vert com­ment on fab­rique un livre.
    Alexia

    J’adore dessiner! J’ai décou­vert un métier!
    Maxime

    Je trouve très bien de savoir à quoi pense l’auteur quand il écrit et des­sine.
    Charlotte

    Être auteur, ce n’est pas facile car on met min­i­mum 3 ans pour faire un livre!
    Sami

    J’ai décou­vert que Kroak est un per­son­nage un peu sur­réal­iste.
    Manon

    J’ai bien aimé la ren­con­tre car Nicolas Bianco-Levrin a raconté son métier et sa vie d’auteur, et en plus, il nous a mon­tré sa prochaine BD. Par con­tre, nous n’avons pas eu le temps de lui mon­trer ce que nous avions fait à notre tour avec son per­son­nage Kroak.Dommage.
    Maelle

    J’ai aimé la présen­ta­tion des car­nets de tra­vail sur le prochain album, celui sur les indi­ens d’Amérique!
    Damien

    Moi qui aime dessiner des BD, Nicolas Bianco-Levrin m’a donné l’idée de con­fec­tion­ner des livrets qui me servi­ront de brouil­lons.
    Hugo

    Après la venue de l’auteur, je retiens la ques­tion suiv­ante: les livres des super­marchés sont-ils de vrais livres?
    Ludmila

    J’ai aimé l’humour de Nicolas Bianco-Levrin avec lequel il a présenté sa tech­nique de mod­e­lage des per­son­nages en pâte à mod­eler pour ses films d’animation.
    Antoine

    J’ai aimé la ren­con­tre car on a aussi parlé de créa­tion de jeu vidéo.
    Jonathan

    J’ai beau­coup aimé la venue de Nicolas Bianco-Levrin. Il nous a dit com­ment il fait ses livres, ses films d’animation, com­ment il fait ses recherches, com­ment il tra­vaille, com­ment il des­sine. Il nous a tout expliqué et c’est ça que j’ai bien aimé.Je suis très con­tente de l’avoir connu.
    Solene

    Les exer­ci­ces qu’il nous a mon­trés pour nous expli­quer sa méth­ode des films d’animation m’ont plu.
    Morgane

    Je n’aurais jamais acheté l’album Kroak sans con­naître l’auteur, enfin , sans que l’on m’en parle de cette manière.
    Marie

    L’auteur était très gen­til et nous a créé une ambiance très agréable.
    Julia

    J’ai appré­cié que l’auteur soit très ouvert et nous mon­tre ses car­nets de notes! Quelle con­fi­ance.
    Killian

    J’ai bien aimé la ren­con­tre avec l’auteur, cela m’a donné envie de devenir auteur. Mais, nous n’avons pas eu le temps de lui présen­ter la bande dess­inée que nous avions pré­paré. ça je n’ai pas aimé. Mais, c’était bien mal­gré tout.
    Lolita

    J’ai bien aimé la présen­ta­tion des car­nets de recherche sur le vieux chaman.
    Raphaël

    J’ai décou­vert com­bien il faut dessiner d’images par seconde(24) pour créer un mou­ve­ment dans un film d’animation.
    Clément

    Le temps a passé trop vite. Nicolas Bianco-Levrin n’a pas pu dédi­cacer nos dessins.
    Amandine

    J’ai décou­vert le métier d’illustrateur.
    Axel

    Nicolas Bianco-Levrin était drôle et sym­pa­thique. J’ai appris que les gens de la télévi­sion voulaient que l’on reste idiots.J’ai égale­ment appris que les auteurs devaient bien se doc­u­menter et faire énor­mé­ment de cro­quis! Créer un album peut même pren­dre 8 a

    #176
  2. élèves de 6ème

    Des élèves de 6ème ont décou­vert l’album Kroak et ren­con­tré son auteur.
    Quelques impres­sions (fin)

    Nicolas Bianco-Levrin était drôle et sym­pa­thique. J’ai appris que les auteurs devaient bien se doc­u­menter et faire énor­mé­ment de cro­quis! Créer un album peut même pren­dre 8 ans!
    Diane

    C’est gen­til d’être venu au col­lège Jules Verne!
    Bruna

    La ren­con­tre avec un auteur nous per­met de décou­vrir de nou­veaux livres.Sans la venue de Nicolas Bianco-Levrin, je n’aurais jamais acheté Kroak.
    Lucile

    J’ai beau­coup aimé la venue de l’auteur; il nous a fait voir son univers et nous a dit ses pensées.Oui, à mon goût, c’était extra!
    Son imag­i­na­tion est débor­dante et on voit qu’il a du tal­ent. J’aurais aimé aller le voir à Grenoble car, je pense, qu’il a beau­coup à appren­dre aux enfants.
    Grâce à la ren­con­tre, nous avons mieux com­pris son dernier album Kroak, pourquoi il avait choisi la ban­quise et pourquoi il avait per­son­nifié les ice­bergs.
    Emma

    #177

Laisser un commentaire

Partenaires / Presse

Rejoignez le Printemps du livre

sur Facebook facebook

Le Printemps avant le Printemps

Le Printemps après le Printemps